En savoir plus sur le potimarron

Halloween oblige, un beau potimarron tout orange dans le panier de légumes bio ce vendredi.

Mais est-ce que vous connaissez vraiment cette étrange courge ? L’occasion aujourd’hui de vous raconter son histoire :

Son origine reste obscure mais si, on le retrouve en Amérique, on sait qu’il est également cultivé en Extrême-Orient depuis des temps immémoriaux.

La qualité de sa chair vous surprendra et vous serez séduits par ce fruit asiatique rappelant la saveur de la purée de châtaignes.

Plante de la famille des cucurbitacées, le potimarron est « coureur », ses tiges rampantes mesurent jusqu’à 3 mètres et portent de nombreux fruits, de 2 à 3 kilos, en forme de toupie. L’épiderme est généralement de couleur rouge vif à rose : par mutation, il peut aussi être vert ou bronze.

Ce fruit est très riche en vitamines A, B, C, D, E mais également en oligo-éléments (phosphore, calcium, magnésium, fer, potassium, silicium, sodium…) et acides aminés, acides gras insaturés, en amidon, sucres naturels et carotène.

La conservation de ce fruit est excellente, jusqu’à avril de l’année suivante dans une cave sèche. Plus le fruit est stocké, plus ses teneurs en vitamines et en sucre augmentent.

Sa chair sucrée peut entrer dans la composition de nombreuses recettes culinaires.

Par exemple, pour une soupe, coupez le en 2, retirez les graines et faites le cuire à la vapeur avec la peau. On peut bien sûr faire de très bonnes quiches, tartes ou un joli cake qui enchantera les enfants !

f2ab7d1d3cbab577426790a21ef117ed.jpg