Quand le foncier agricole s’amenuise….

La Ferme de Traon Bihan a l’originalité d’être installée en ville ou du moins aux pieds de la ville. Une originalité perverse, qui la met en péril avec les projets d’urbanisation de la ville et la perte progressive et de plus en plus pressante des terres pour construire…
La Ferme est donc très sensibilisée aux difficultés du foncier agricole, et SENSIBILISE son public. L’objectif de cette note aujourd’hui… et un zoom sur « Terre de Liens », lisez plutôt !

tdl-accueil_01.jpg

Terre de liens et ses trois structures lancent une campagne citoyenne d’appel à épargne, à dons et à adhésions qui permettra l’acquisition de fermes pour l’installation et le maintien de paysans.
Le foncier agricole est en effet soumis à des spéculations de tous ordres. Les agriculteurs qui souhaitent s’installer et pratiquer une agriculture locale de qualité se trouvent trop souvent confrontés à l’impossibilité d’accéder au foncier. Pourtant, il existe une solution : l’accès solidaire au foncier que défend Terre de liens et qui libère les paysans du poids de l’acquisition de la terre.
En soutenant cette démarche par l’épargne ou le don, les citoyens sécurisent les paysans dans leur activité et permettent des approvisionnements locaux en produits bio, tout en bénéficiant de réductions fiscales. En octobre 2008, la Foncière lançait son premier appel public à l’épargne. Un an plus tard, plus de 3500 actionnaires l’ont rejointe et contribuent, à hauteur de 7,5 millions d’euros, au succès de cette initiative. Aujourd’hui, grâce à eux, 21 fermes ont été acquises et 50 paysans ont été installés.
Pour en savoir plus : www.terredeliens.org