Vocab "vert"….

Toujours en référence à un livre si instructif, si enrichissant, si pédagogique…. un peu d’enrichissement du vocabulaire, du vocab « vert », du vocabulaire de la prairie et de ses dérivés.
Prairie : Le mot apparaît en 1180, « praierie », du latin « prataria », issu de « prata », neutre pluriel de « pratum », considéré par on ne sait quel caprice de la langue comme féminin singulier.
Prairions : Ne s’emploie qu’au pluriel, car il faut être plusieurs. Des prés où l’on rit ensemble par un bel après-midi.
Prairuche : Petite prairie très bavarde. Mais si, ça existe ! Il suffit de deux ou trois chardonnerets, avec leur chant liquide, subtil… Ne vous

22juill2010 001.jpg

privez pas de lire l’étonnant roman de l’écrivaine napolitaine Anna Maria Ortese, « La Douleur du chardonneret » (Gallimard – 1997)
Pré : On se sait pas d’où il vient, du latin « pratum » encore, « terrain herbeux ». En fait, le pré est un synonyme de prairie, en moins technique, nous dit le dictionnaire historique d’Alain Rey, compagnon magique des rêveurs et des amoureux de la langue (hélas trop lourd pour être emporté au pré).
Préau : Petit pré, et par extension , espace découvert entouré de bâtiments, cour intérieure puis partie couverte d’un cour d’école. Comme quoi, le pré en revient toujours à l’enfance !
Pré en bulle : Etat d’une prairie à l’heure de la sieste, un après-midi ensoleillé.

Pré cieux : Individu mollement allongé sur le dos, occupé à regarder les nuages.
Pré visible : celui qu’on a là, droit devant.
Extrait de « Ciel ! Ma prairie – Aventures paysagères » de Dominique Louise Pélegrin – Editions Autrement 2008

u11217795.jpg

A LIRE ABSOLUMENT…..