G comme…. (2)

G comme….. GRELINETTE (cf note précédente). GRELINETTE est une des dernières petites génisses. On l’a appelée « GRELINETTE » car 2011 est l’année des « G » et qu’il fallait lui trouver un trouver qui commence par « G ». Mais on a surtout choisi « GRELINETTE » pour sensibiliser à cet outil méconnu qu’est la « grelinette », un outil pour le jardin, un outil indispensable, une idée de cadeau pour tous les jardiniers sensibilisés et « durables ». Qu’est-ce que la « grelinette » ???

C’est un outil de jardinier qui permet, sans risque pour le dos, de travailler la terre avant les semis ou plantations tout en respectant la faune et la flore de la terre (insectes, vers, bactéries….).

C’est un nouvel outil de jardinage permettant une technique rationnelle de labour manuel, sans retournement. (Les bêches ordinaires ou automatiques visent au retournement systématique de la terre, opération non seulement longue et pénible, mais parfois néfaste, en particulier au printemps.)

 

images.jpg

1
L’outil, aux dents biseautées très tranchantes, est enfoncé verticalement bien à fond (le lancement vigoureux suffit en terre légère).
2
Tirer les manches vers vous et, en reculant d’un pas, basculez à droite et à gauche, pour diviser la motte sur place. Inutile de se baisser pour soulever péniblement la terre, comme avec la bêche.

« La préparation de la terre de jardin exige l’ameublissement profond et l’émiettement superficiel. L’ameublissement profond permet à la terre d’absorber l’eau de pluie et de la conserver, et favorise la pénétration des racines. L’émiettement superficiel permet le semis de petites graines, et empêche le dessèchement de la terre.
Jusqu’à présent, on réalisait l’ameublissement profond à la fourche à bêcher ou à la bêche. Mécaniquement, le travail était satisfaisant, mais pénible. Biologiquement, il était la source de toutes sortes de dégradations et de perturbations : reproduction des mauvaises herbes enterrées et ressorties d’une année sur l’autre, dégénérescence des bactéries nitrifiantes, épuisement de l’humus, dessèchement massif de la terre, etc..

La GRELINETTE permet de réaliser l’ameublissement profond avec tous les avantages sur le bêchage.

Les dents pointues de l’outil pénètrent verticalement et très profondément dans le terre. En tirant alors simplement les deux manches à la fois vers l’arrière, on fait décrire aux dents un mouvement en arc de cercle au cours duquel elles disloquent la terre en profondeur. Puis on fait remonter l’outil à la surface, les manches restant inclinés vers l’arrière, en les soulevant et rabaissant alternativement. Cette combinaison de mouvements simples, qu’il est plus facile d’exécuter que de décrire, provoque sur toute la largeur de l’outil une succession de cisaillements et d’écrasements des mottes.
Il ne reste plus alors, l’outil étant remonté en surface, qu’à le planter à 10 ou 20 cm en retrait, pour recommencer l’opération avec une nouvelle tranche de terre. La quantité de terre travaillée à chaque coup de grelinette est double de celle qui est travaillé par la bêche, puisque la largeur de la grelinette est de plus de 40 cm. De plus, on ne soulève pas cette terre avec la grelinette, et l’effort est ainsi réduit dans des proportions très importantes. Le principal effort consiste à poser le pied sur le milieu de la grelinette pour l’enfoncer dans la terre. C’est assez dire que le maniement en est aisé.
« La grelinette ne permet pas l’enfouissement du fumier frais. Mais on sait qu’il est toujours préférable de composter le fumier et de ne l’épandre que lorsqu’il est finement divisé, pour l’incorporer superficiellement, sans l’enterrer profondément . C’est donc plutôt un avantage ».

mVzQuPhsUUjhwM_.jpg

En attendant notre GRELINETTE est noire et blanche et a plus que 4 dents !!! Pour rappel, devant les vaches n’ont pas de dents en haut , elles n’en ont que dans le fond de la bouche. Par contre, elles en ont en bas…. la prochaine fois, on vous montre ça en photo….

23janv2011 002.jpg