Archives quotidiennes :

AG de la MAB

« LA BIO A LA DERIVE ? » Download.html.png

La Maison de la Bio du Finistère souhaite par ce colloque au titre provocateur : « la Bio à la dérive ? », débuter une réflexion avec les professionnels de l’agriculture biologique (agriculteurs, commerçants, artisans) et les consommateurs (particuliers, collectivités) sur le devenir de la filière biologique.

Le marché de l’agriculture biologique, longtemps marginal est devenu porteur (la croissance du marché de la bio est de +10% en 2010) et attire donc désormais les industriels de l’agro-alimentaire ainsi que la grande distribution (qui réalise 45% des ventes).

Même si nous ne pouvons que nous féliciter du développement, de la démocratisation de l’agriculture biologique et de l’accessibilité de ses produits, nous ne pouvons pas pour autant nier les risques de dérives. Déjà, nous avons pu constater ces derniers mois la guerre des prix que se livrent les grandes enseignes de la distribution pour s’approprier le marché du Bio, le recours aux importations est massif, les emballages sont excessifs, la traçabilité pose question…
Qu’adviendra-t-il de la rémunération des paysans et travailleurs, quelles sont les conditions de travail des ouvriers bio, la souveraineté alimentaire est elle prise en compte, est il acceptable qu’un produit bio fasse des milliers de km, le poids des industriels influencera t il à une réglementation bio au rabais ? etc… Les réglementations sur le mode de production bio ne pourront pas faire rempart à tous ces dangers.

Même si les constats sont alarmants et les risques réels, la conférence proposée par la Maison de la Bio nous rappellera que nous avons tous un rôle à jouer pour orienter le développement de la bio ; les consommateurs à travers leurs choix critiques et les professionnels à travers leur capacité à collaborer ensemble pour construire des filières bio, locales et équitables accessibles au grand public.

Conférence débat avec la participation de :

– Philippe BAQUE, journaliste collaborateur du Monde Diplomatique:
De l’éthique et des fondements de la Bio, aux dérives de la bio industrielle

– Jean Pol KERJEAN, directeur du développement, BIOCOOP SA coopérative :
Démocratiser la Bio, à quel prix ? Présentation de la stratégie de Biocoop et de ses orientations en terme de choix de produits et fournisseurs

– Jean Paul GABILLARD, producteur bio en vente directe, président de la FRAB :
Circuits courts : état des lieux et perspectives.
contribuent-ils à une ré-orientation « politique » de l’agriculture, de la société ?