Mieux comprendre…

Mieux comprendre ce qui nous arrive.

L’atelier de fabrication de produits laitiers de la ferme est agréé aux normes européennes,  il dépend des mêmes règles que les industriels.

Au quotidien, chaque producteur est responsable des conditions d’hygiène qui règnent dans son atelier, et doit s’assurer que les denrées alimentaires qu’il met sur le marché ne présentent pas de risque pour la santé du consommateur.

Des obligations de résultats sont exigées, à chacun de choisir les moyens adaptés à mettre en œuvre.Les obligations réglementaires dépendent du produit commercialisé (lait cru ou produits transformés), de de vente (remise directe ou à des intermédiaires) et des volumes vendus.

En résumé, l’agrément sanitaire est la matérialisation et la GARANTIE de la mise en place d’un plan de maîtrise sanitaire, une formation aux bonnes pratiques d’hygiène.

Mais le risque 0 n’existe malheureusement pas !!!

Malgré toutes les précautions mises en oeuvre, des actions de nettoyage et d’hygiène strictes et rigoureuses auxquelles on ne déroge JAMAIS, « jongler » avec la matière vivante est un métier à risques : une contamination croisée peut intervenir à un moment T et disparaître quelques minutes plus tard….

Un produit, un matériel, une surface, un outil peut se retrouver contaminé, c’est pourquoi d’ailleurs on procède à des auto-contrôles réguliers, des analyses, des prélèvements…. et si le taux est au seuil limite, même très faible, loin des seuils de toxicité, il faut tout de même mettre en oeuvre la procédure sanitaire en route : c’est exactement ce qui nous arrive.

Lorsque l’on met en place ce type d’activité, on S’ENGAGE et on accepte toutes ces règles, on les respecte et on les subit…… surtout lorsqu’on est petit comme nous.

Dans notre désarroi, l’inondation de la ferme et une partie de l’atelier de transfo n’a fait qu’en rajouter et retarder encore davantage les échéances pour une reprise de l’activité.

Dès que les conditions météo nous le permettront, nous procéderons à un vide-sanitaire et pour la suite, on verra bien avec le temps, « chaque chose en son temps »‘ !

On vous tient au courant…..

A SUIVRE….