La presse en parle….

Suite au Concours « Climat Déclic »,

La ferme biologique de Traon-Bihan sur le podium

 

  • Philippe et Valérie Nicol-Lazennec sont ravis. Ils ont reçu l'un des cinq prix Climat déclic, décernés vendredi par Brest métropole, qui récompense la qualité  et l'originalité de leur projet.
    Philippe et Valérie Nicol-Lazennec sont ravis. Ils ont reçu l’un des cinq prix Climat déclic, décernés vendredi par Brest métropole, qui récompense la qualité et l’originalité de leur projet. | 

Philippe et Valérie Nicol-Lazennec ont reçu l’un des cinq prix du concours Climat déclic, lancé par Brest métropole. Une belle histoire débutée en 1999 par la 5e génération d’exploitants.

À quelques centaines de mètres, c’est encore la ville. Mais Traon- Bihan, la ferme de Philippe et Valérie Nicol-Lazennec, nichée près du bois de Keroual, est toujours un havre de verdure. On y croise des vaches qui broutent de la bonne herbe, des canards qui batifolent et font la joie des enfants.

« Le prix Climat déclic, c’est un encouragement qui nous touche, commente Valérie. Nous sommes des paysans de la ville et cela n’a pas été facile au début »

La santé d’abord

Leur engagement date de 1999, l’année où Philippe reprend les 67 ha de la ferme de son père qu’il avait lui-même hérité de son père… Une histoire de famille sur cinq générations. Et surtout un choix de vie. « Nous avons fait partie des premiers à faire le choix de se convertir au bio. » Cela a représenté un gros effort technique. « Il a fallu tout changer et surtout notre manière de travailler », se rappelle Valérie.

Et si c’était à refaire ? « On referait sans regret ! C’est un grand pas pour la santé, la nôtre d’abord, et celle des gens. »

Ce projet, c’est en fait l’histoire de leur vie. Au concours Climat déclic, ils ont choisi de retracer tout le parcours accompli depuis le début, de présenter les coopérations déjà engagées avec les écoles en tant que ferme pédagogique, les prochaines actions à mener… « Il faut chaque fois innover, explique Valérie. C’est difficile d’être durable lorsqu’il y a la pression foncière de la ville. »

Un magasin a vu le jour qui permet de commercialiser les produits de la ferme (lait, beurre, yaourts) ainsi que ceux d’autres producteurs bio des alentours. Tous les vendredis, de 16 h à 19 h, sont ainsi vendus sans intermédiaire leur production, mais aussi des oeufs, des paniers de légumes, du pain, de la bière… L’aventure Traon-Bihan continue. La distinction de Climat déclic en prime !

A SUIVRE….

paris²

« Vendredi Bio de Noël » : le vendredi 11 décembre de 16 à 20 h à Traon Bihan

Une réflexion au sujet de « La presse en parle…. »

  1. Comme quoi la détermination, le courage et le travail sont à un moment donné reconnus et récompensés. Bravo, continuez.

Les commentaires sont fermés.