On joue encore….

Il y a quelques jours, on vous demandait :

A quoi ils jouent ???

DSC_1169

En fait, c’est encore nous, qui jouons !!!

Et oui, on participe à un nouveau CONCOURS, celui des prairies naturelles. On a quelques prairies dans l’ensemble des terres de la ferme et on a choisi de présenter une des prairies de la Fontaine Margot pour relever le défi.

Un Jury, composé de différents professionnels du monde agricole, de l’écologie, de l’environnement…, est donc venu fin mai pour examiner de plus prêt cette « prairie naturelle ».

Dans un système biologique comme le nôtre, sans pesticides, la nature  reprend vite le dessus dans le bon sens du terme et fourmille de richesses, un vrai bonheur pour la biodiversité !!!

DSC_1172  DSC_1178

Et quand on cherche la petite bête, on la trouve, car elle s’y plaît !

DSC_1176

En quoi consiste ce concours, qui est un concours officiel national ?

Les prairies fleuries


Le Concours des Prairies Fleuries a été créé en 2010, à l’initiative des Parcs Nationaux de France et des Parcs Naturels Régionaux de France. Il a rejoint le Concours Général Agricole en 2014 et se déroule aujourd’hui sur l’ensemble du territoire français.

Consultez le mini-site du concours

Qu’est-ce qu’une prairie fleurie ?

Les prairies fleuries, au sens du concours, sont des herbages riches en espèces, non semés, qui sont fauchés ou pâturés pour nourrir le bétail. La diversité floristique contribue directement à la production en élevage, avec un fourrage apprécié des animaux. Elle contribue aussi à la qualité des paysages et à la préservation de la biodiversité, en favorisant la présence d’oiseaux, de reptiles, de petits mammifères et d’insectes, notamment ceux qui assurent la pollinisation (abeilles mellifères, pollinisateurs sauvages) et la protection naturelle des cultures.

Le concours récompense l’équilibre agriécologique obtenu par les éleveurs sur leurs prairies. L’objectif du concours est de valoriser les prairies ayant le meilleur équilibre agri­écologique. Il faut être éleveur en activité pour pouvoir participer au concours. Les parcelles engagées sont des surfaces agricoles utiles qui participent au fonctionnement fourrager des exploitations. L’évaluation de l’équilibre agri­-écologique repose sur une méthode d’observation de la végétation simple construite avec l’Institut National de la Recherche Agronomique (INRA). Les jurys du concours évaluent la cohérence entre les propriétés agri­ écologiques de la parcelle et son usage agricole.

La richesse floristique des herbages agit sur les caractéristiques gustatives et nutritionnelles des produits (viande, fromage, miel, etc). Elle contribue ainsi à une production agricole de qualité.

DSC_1185

Alors on y croit, après notre trophée de la Cop 21, pourquoi s’arrêter là ?

Verdict le 13 juillet sur le site de « Brest 2016 » au stand du Parc de l’Armorique.

A SUIVRE…..