Archives du mot-clé Littérature

Le plus rusé, c’EST…..

« C’est moi le plus rusé ! » Ce livre d’enfant sur le RENARD (oui, encore lui) m’a alléché car est-il vraiment le plus rusé ???

12déc2010 003.jpg

« Pourquoi vais-je à l’école ? » dit le petit renard Je suis assez rusé comme ça ! » Alors il fait la grasse matinée. Puis il a une idée pour son dîner : une fricassée de poulet ! Dans la nuit noire, il se faufile jusqu’au poulailler.
Mais son plan ne se déroule pas tout à fait comme prévu,
car les renards ne sont pas les seuls à être très rusés…. »
Une belle petite histoire sur cet incontournable RENARD, une manière de mieux comprendre les mésaventures de Traon Bihan avec les poules et les stratégies mises en oeuvre !!! Titre : « C’est moi le plus rusé ! » Auteur : Friederike RAVE Editions Nord Sud – 2010
A LIRE….

renard2.jpg


C’est le……

C’est le printemps….. Non, je ne m’égare pas… c’est tout simplement le titre d’une des dernières trouvailles à LIRE dans une des bibliothèques brestoises et que je vous fais aussi tout simplement PARTAGER car j’aime, je trouve sympa, pédagogique, rigolo ou original…. bref des lectures à faire découvrir… « C’est le printemps » est un livre tout simple pour les tout petits, pour comprendre en quelques pages, quelques dessins et quelques petites phrases que les saisons existent… que le paysage change et que nous grandissons ou vieillissons. « Voilà le printemps ! La neige fond, l’herbe pousse, les fleurs s’ouvrent, puis voici le vent, la pluie… et la neige à nouveau. Un an déjà s’est écoulé…. » Et en attendant le petit veau a grandi et même ses cornes ont poussé….. un résumé rapide et succint de ce que on essaie de faire comprendre aux enfants à travers les projets avec les classes… on les suit sur une année scolaire, ils suivent une naissance de petite génisse et on leur envoie régulièrement des nouvelles de la ferme à l’automne, l’hiver puis le printemps et la génisse qui a grandi, les cornes qui ont poussé….

veau1.jpg
Titre : « C’est le printemps »
Auteur : Taro GOMI
Editions Autrement Jeunesse – 1999
A découvrir avec les enfants….
12déc2010 002.jpg
Mais au fait, c’est plutôt l’HIVER qui arrive…… alors on va faire la fête !!
A SUIVRE….

Mieux connaître les graines…

Les enfants sont de plus en plus en décalage avec le terrain de la production, ils pensent réellement qur tout ce qu’ils mangent, poussent sur les étagères des grands magasins. Pour y remédier, des fermes comme Traon Bihan qui accueillent, sensibilisent, ouvrent les yeux…. Mais également une richesse de d’ouvrages, de livres… comme ces contes autour des graines et des fruits. « Six contes venus d’Afrique, de France et d’Orient où fruits, céréales, épices et autres graines sont à l’honneur. Tour à tour, les voilà échangés, volés, transformés en poussins ou en crapauds, remplis d’or, de perles ou de corail…. » Un conte sur les poires du Pays de Trégor et en fin d’album, une partie documentaire illustrée pour en savoir plus sur tous les fruits et graines.

jeanbourru1.jpg

Titre : « Contes de la bonne graine » Auteur : Lionel HIGNARD Editions Gulf Stream – 2007

2nov2010 037.jpg
De belles histoires pédagogiques à raconter avant de s’endormir…..
A LIRE, A FAIRE DECOUVRIR….

Biodiversité… à petits pas….

En cette année internationale de la BIODIVERSITE, on entend parler d’elle à toutes les sauces. Mais qu’est-ce vraiment que la BIODIVERSITE et surtout comment l’expliquer aux plus jeunes ? Grâce notamment à un nouveau bouquin intitulé « La biodiversité à petits pas »

biodiversite1.jpg
« Depuis son apparition sur Terre il y a des milliards d’années, la vie n’a pas cessé d’évoluer et de se diversifier. La planète n’a jamais porté autant d’êtres vivants différents qu’aujourd’hui. Pourtant cette extraordinaire biodiversité est menacée par l’homme dont l’activité détruit la nature et les écosystèmes. Largement responsable de cette extinction, l’être humain en est aussi victime… Car si les abeilles disparaissent, qui fécondera les fleurs . S’il n’y a plus de poissons dans la mer, que mangerons-nous ? Et comment nous sentirons-nous sans de beaux paysages à contempler ? Il n’est pas trop tard pour agir et protéger la biodiversité : ce livre t’apprendra à observer et à préserver le milieu naturel dans lequel tu vis ».
Titre : « La biodiversité à petits pas »
Auteur : Catherine STERN-Ben LEBEGUE
Editions Actes Sud – 2010
2nov2010 034.jpg
A LIRE, A FAIRE DECOUVRIR…..



Une sucrerie pas ordinaire….

Encore la volonté de faire partager des lectures pas ordinaires…. ce livre dédiée aux PLANTES SAUVAGES. « Cet ouvrage vous entraînera dans un merveilleux voyage au pays des parfums sauvages, des couleurs et des saveurs oubliées. Vous découvrirez un univers que vous côtoyez tous les jours, sans le remarquer. Toutes ces « mauvaises » herbes, chargées d’histoire, reviennent enfin à la lumière. Cultivées autrefois, elles représentaient souvent l’unique source de vie à une époque où l’on ignorait les légumes connus aujourd’hui. Ces végétaux, qui garnissent nos talus et nos bois ont sauvé de la famine des populations entières, de l’Antiquité au Moyen-Age. Ils ne méritent donc pas le mépris dans lequel les cantonne notre monde moderne.

Ces plats élaborés à partir de l’expérience d’un cuisinier passionné, Claude Londres, ont figuré sur les cartes de grands restaurants. Pas à pas, l’auteur vous guide dans la réalisation de ces délicieuses et étonnantes recettes, qui feront le régal de vos invités ! » 76 recettes étonnantes, diététiques, originales et économiques… comme la « Tarte sucrée aux orties » Ingrédients 250 gr de pâte sablée-1 poignée de feuilles d’orties-1 verre de lait-2 cuill. à soupe de crème fraîche épaisse-3 oeufs-1 cuill. à soupe de miel d’acacia-Amandes effilées Préparation Préchaffer le four Th. 8 Préparer la pâte sablée  (125 gr  de beurre/250 gr de farine/1 oeuf/1 pincée de sel fin/40 gr de sucre). Laver les jeunes feuilles d’ortie et les disposer sur la pâte. Dans un petit saladier, battre un jaune d’oeuf et 2 oeufs entiers. Rajouter le lait, la crème et le miel dilué dans un peu de lait tiède. Verser dans le moule, puis étaler les amandes effilées sur la surface. Glisser la tarte au four pendant plus de 20 minutes. Servir tiède. Un dessert pas ordinaire et les bienfaits d’une plante trop mal-aimée et méconnue. Savez-vous que l’ORTIE, très riche en fer et en chlorophylle, constitue un apport remarquable pour combattre l’anémie et tonifier les organismes affaiblis par la maladie.

mai09 046.jpg

Alors quoi de meilleur qu’une bonne tarte aux orties pour attaquer l’hiver et combattre les microbes qui arrivent en courant….
Titre : « Cuisinez les plantes sauvages » Auteur : Claude LONDRES Editions Dangles – 2010

2nov2010 035.jpg
A LIRE…..

Un oeuf extraordinaire…..

J’ai glissé un livre de chevet dans le poulailler des poules « neuves », les petites dernières qui ont du mal à démarrer la ponte et qui font des tout petits oeufs (cf note précédente). C’est l’histoire de « Ping-Pong », une poulette pondeuse…… « Ping-Pong, la petite poule péteuse, est bien tristounette, partout où elle passe : Ping ! Pong ! Des bulles de gaz éclatent… et tout le monde s’enfuit. Mais de son derrière va sortir un oeuf extraordinaire… »

poulette1.jpg
De très belles illustrations et une histoire rigolote….. pour mieux d’où viennent les OEUFS !!
Auteur : Géraldine ELSCHNER
Titre : « Ping-Pong Poulette »
Editions : L’Elan Vert – 2010

2nov2010 038.jpg
A LIRE….

Livres du moment…..

Retour et zoom sur les livres du moment (cf autres notes) et tout particulièrement sur une série bien sympa intitulée « Les sciences naturelles de Tatsu Nagata ». Agé de 50 ans, Tatsu Nagata vit au Japon sur l’île de Yaku. Ce scientifique reconnu, expert mondial des mutations des batraciens, a décidé de mettre toute sa fougue et son enthousiasme au service des sciences naturelles pour faire aimer la nature aux touts petits et leur donner index.jpg l’envie de la préserver. D’une manière simple, imagée, avec peu de mots, ces livres permettent aux enfants de mieux connaître les animaux comme la tortue, la taupe ou le RENARD. Justement le RENARD….. et l’on y découvre que : le renard est un VOLEUR DE POULES !!! (A Traon Bihan, on le savait déjà !!!)

renard1.jpg
« Il m’a fallu un peu de malice pour apprivoiser le renard. Voici ce que j’ai appris » dit Tatsu Nagata en 1ère page….
A découvrir avec les enfants, une série très agréable, très pédagogique….
Auteur : Tatsu NAGATA
Titre : « Les sciences naturelles de tatsu Nagata »
Editions : Seuil Jeunesse – 2006
2nov2010 036.jpg
A LIRE…..

Poème japonais

Un peu de poèsie, japonaise, pour rêver et s’enrichir…. Rien de mieux qu’un petit HAÏKU pour se mettre de bonne humeur et attaquer une bonne journée : « Ah ! Le rossignol Pourtant trop peu d’entre nous y prêtent attention »

rossignol1.jpg
Mais qu’est-ce qu’un HAÏKU ???

C’est de la poésie japonaise !
Déjà dans le Japon médiéval la poésie était un art.
Dans les cours des shoguns on récitait des poèmes.
Il existe 3 grandes formes de poésie japonaise : le haïku le plus connu, le tanka et le renku. Le haïku, petit poème très court, comporte 17 syllabes sur seulement 3 lignes, comportant respectivement 5, 7, 5, syllabes.
Donc très court mais très évocateur ils sont intuitifs : un moment de la vie, un instant de nature. Rappellant toujours une saison.
Basho Matsuo (1644 – 1695) est connu comme le premier grand poète basho.jpg
de l’histoire du haïku.
Ses haïkus sont quelques fois un peu théâtraux, mais la plaisanterie,
la mélancolie sont présentes, tout en rappelant la grandeur de la nature
et l’aspect éphémère de l’homme.
Un vieil étang
Une grenouille saute
Des sons d’eau

Basho

Rien ne dit
dans le chant de la cigale
qu’elle est près de sa fin

Basho
Le haïku fait partie de la culture et du patrimoine japonais.
Les occidentaux connaissent souvent ce qu’est un haïku, mais pour eux il n’aura jamais la même sensibilité ni le même zen.
Chacun peut faire des haïku, mais pas essayer de copier, surtout rester soi-même dans sa pensée.
Une manière originale de sensibiliser les enfants à la poésie
mais surtout aux SAISONS.
3oct2010 002.jpg
Titre : « Sous la lune poussent les haïkus »
Auteur : RYÖKA
Editions : Rue du Monde – 2010
La ferme reste un bon terreau de poésie et d’haïkus…..
A découvrir….


Le choix de lecture…..

Entre 1 fabrication de yaourts, 1 autre de crème fraîche, la vente au magasin, livraison dans les cantines, suivi de notre compagnie animalière préférée et tout le reste….. petit tour à la bibliothèque avec les petits fermiers et retour avec une sélection et une volonté de partage de quelques livres, sous le signe de la poèsie et du jardinage :

3oct2010 001.jpg
Livres sélectionnés :
« Sous la lune poussent les haïkus » de RYOKA
« Mon p’tit verger bio » de Danièle SCHULTHESS
On en reparle….

Vocab "vert"….

Toujours en référence à un livre si instructif, si enrichissant, si pédagogique…. un peu d’enrichissement du vocabulaire, du vocab « vert », du vocabulaire de la prairie et de ses dérivés.
Prairie : Le mot apparaît en 1180, « praierie », du latin « prataria », issu de « prata », neutre pluriel de « pratum », considéré par on ne sait quel caprice de la langue comme féminin singulier.
Prairions : Ne s’emploie qu’au pluriel, car il faut être plusieurs. Des prés où l’on rit ensemble par un bel après-midi.
Prairuche : Petite prairie très bavarde. Mais si, ça existe ! Il suffit de deux ou trois chardonnerets, avec leur chant liquide, subtil… Ne vous

22juill2010 001.jpg

privez pas de lire l’étonnant roman de l’écrivaine napolitaine Anna Maria Ortese, « La Douleur du chardonneret » (Gallimard – 1997)
Pré : On se sait pas d’où il vient, du latin « pratum » encore, « terrain herbeux ». En fait, le pré est un synonyme de prairie, en moins technique, nous dit le dictionnaire historique d’Alain Rey, compagnon magique des rêveurs et des amoureux de la langue (hélas trop lourd pour être emporté au pré).
Préau : Petit pré, et par extension , espace découvert entouré de bâtiments, cour intérieure puis partie couverte d’un cour d’école. Comme quoi, le pré en revient toujours à l’enfance !
Pré en bulle : Etat d’une prairie à l’heure de la sieste, un après-midi ensoleillé.

Pré cieux : Individu mollement allongé sur le dos, occupé à regarder les nuages.
Pré visible : celui qu’on a là, droit devant.
Extrait de « Ciel ! Ma prairie – Aventures paysagères » de Dominique Louise Pélegrin – Editions Autrement 2008

u11217795.jpg

A LIRE ABSOLUMENT…..